les clubs de golf prêts à débuter la saison – François Roy Golf Québec

Malgré la crise de la COVID-19, les golfeurs du Québec devraient être en mesure de s’adonner à leur sport favori cet été. La Table de concertation de l’industrie du golf du Québec a proposé différentes solutions au gouvernement et n’attend plus que le feu vert.

La Table, qui représente cinq associations de golf, espère pouvoir ouvrir les terrains dès que possible. Elle assure que toutes les mesures seront prises pour assurer la sécurité des joueurs et des employés, selon les recommandations de la direction de la santé publique.

L’organisation ne souhaite pas s’avancer sur les différentes options proposées au gouvernement. Elle s’inspire des mesures en place dans les commerces et entreprises qui ont déjà repris leurs activités. Chose certaine, la distanciation sociale ne sera pas un problème.

« Une journée de golf normal, on va accueillir entre 200 et 250 participants, sur un terrain qui est très vaste, 50 à 100 hectares (…) C’est facile de maintenir le jeu à quatre comme on le connait actuellement, en assurant que les partenaires de jeu ne seront pas près les uns des autres et d’éviter qu’ils touchent soit le drapeau ou les râteaux. Il y a des mesures qui ont été réfléchies. »

– François Roy, porte-parole de la Table de concertation de l’industrie du golf du Québec

Les membres de clubs de golf ont d’ailleurs reçu un communiqué dans lequel la Table de concertation fait appel à leur sens des responsabilités et à leur patience lors de l’ouverture des terrains.

Les terrains seront prêts

Pendant que les golfeurs astiquent leurs équipements, les préposés à l’entretien des terrains ne chôment pas. Avec la permission du gouvernement, les toiles protectrices ont été retirées des verts et des tertres de départ dans les dernières semaines.

Depuis quelques jours, des équipes réduites peuvent s’affairer à arroser et utiliser les fertilisants, à condition de respecter les mesures d’hygiène et de sécurité ordonnées par la santé publique.

Dans le sud du Québec, certains terrains sont déjà prêts à recevoir les clients. Avec 1,1 million de golfeurs et 52 000 employés au Québec, l’industrie compte bien faire partie de la relance économique de la province dans les prochaines semaines.

Chez les professionnels, le circuit de la PGA prévoit une reprise des activités à la mi-juin. François Roy estime qu’au Québec, peu importe la date d’ouverture de la saison, les golfeurs seront au rendez-vous pour prendre de l’air en disputant un 18 trous.

Menu